Le guide ultime contre l’école buissonnière

Le guide ultime contre l’école buissonnière

3 août 2020 0 Par Bernard

Lorsqu’un enfant refuse d’aller à l’école, il y a forcément de nombreuses raisons, mais lesquelles ? Et comment réagir ? Dans cet article nous allons tenter de répondre à ces questions.

Pourquoi les enfants refusent-ils d’aller à l’école ?

Comme il a été mentionné plus haut, il existe plusieurs raisons qui peuvent pousser un enfant à refuser d’aller à l’école. Cela peut s’agir d’un ensemble de facteurs qui s’accumule comme un déménagement fréquent, un manque de confiance en soi, une mauvaise entente avec un élève. Bref, voici quelques exemples :

Divers troubles suite à la phobie scolaire

Le plus souvent, il s’agit d’ordre corporel comme diarrhées, nausées, migraine, mal au ventre. Ces facteurs peuvent très bien faire refuser un enfant d’aller à l’école. Ces symptômes peuvent apparaître dès la maternelle jusqu’au collège.
Ils peuvent dissimuler des problématiques, à commencer par la plus connue : la difficulté de séparation. Certains enfants sont stupéfiés d’angoisse à l’idée de quitter le giron de leur maman.

Il a aussi d’autres sources de troubles comme les propos humiliants de professeurs, les difficultés d’apprentissage, une panique avant des contrôles, harcèlement scolaire, etc. Autant d’éléments qui permettent de faire refuser un enfant d’aller à l’école. Tout de même, vous devez faire la différence entre une simple tentative d’école buissonnière et un refus scolaire avéré. Pour ce dernier, vous devez faire consulter votre enfant.

Comment réagir ?

Finie la récréation, il faut maintenant prendre en main les choses. Si le refus d’aller à l’école arrive à votre enfant, voici quelques listes que vous pourriez faire pour l’aider :

  • Tout d’abord, vous devez insister pour que votre enfant aille à l’école. Ne pensez pas que son angoisse va partir d’elle-même. Motivez-le à affronter ses peurs tout en le réconfortant. Dites-lui que c’est d’avoir peur, mais il est fort et il est en mesure de les affronter. Et surtout, dites-lui que quoi qu’il arrive, vous seriez toujours avec lui.
  • Par la suite, essayez de savoir la cause de ses angoisses et aidez-le à avouer ses émotions. N’insiste pas trop en lui posant des questions et surtout restez à son écoute. Par ailleurs, évitez les moqueries et ne prenez pas à la légère ses sentiments et ses peurs.
  • Le plus idéal, vous devez sacrifier un moment dans la journée pour lui parler aisément. Invitez-le à respecter ce moment, et profitez-en pour toujours l’encourager. Vous devez fixer ce moment dans votre emploi du temps pour qu’il puisse se sentir rassuré que vous soyez toujours là pour lui et son anxiété va disparaître petit à petit. En offrant cette occasion à votre enfant, cela va lui permettre d’exprimer ses peurs sans que celles-ci envahissent son quotidien ;
  • Par la suite, vous devez aussi l’aider à se détendre et à gérer son stress et ses émotions. Si tout risque de maladie a bien été détourné, ne prenez pas trop en compte ses plaintes au sujet de malaises physiques ;
  • En outre, essayez de déterminer avec lui ses pensées négatives et aidez-le à les remplacer par des pensées positives. Pensez aussi à le récompenser lorsqu’il réussit à affronter ses peurs, de même pour les bonnes choses qu’il arrive à faire à l’école (des bonnes notes, de nouveaux amis, des félicitations des professeurs, etc.). Pour ce faire, vous pouvez lui donner quelques choses qu’il aime chaque fois qu’il est prêt pour aller à l’école (de bons gouters, lui acheter des jouets, etc.). N’oubliez pas de lui dire que vous êtes fier de lui ;
  • Enfin, essayez de rester calme. Si vous lui montrez de l’angoisse, de la frustration ou du stress, vous risquez de rendre votre enfant encore plus anxieux ;